CARNET DE VOYAGE


De Ernesto Che Guevara
Adaptation et mise en scène Emile Azzi
Traduction de l'espagnol par Martine Thomas
Scénographie Long Ha
Avec Emile Azzi

« Ce qui suit n’est pas le récit d’exploits fabuleux, ni, à proprement parler, un récit sur le mode «cynique». En tout cas, tel n’est pas le propos. C’est un fragment de nos vies parallèles, au temps où nous parcourions ensemble un même bout de chemin, dans une communauté d’aspirations et de rèves »




Le 29 décembre 1951, deux jeunes argentins partent à la dcouverte de l'Amérique latine sur une vieille Norton 500 " La Poderosa ". Leur objectif passer quelques semaines comme volontaires dans la léproserie de San Pablo sur les bords de l'Amazone au Pérou. La confrontation avec la réalité sociale et politique des pays visités et les rencontres qu'ils vont faire les amènent à prendre conscience de la réalité du monde et la misère dans laquelle vivent les populations. Cette expérience éveillera de nouvelles vocations...


« C’est là, dans les derniers moments de ces gens dont l’horizon le plus lointain a toujours été limité au lendemain, que l’on se rend compte de la profonde tragédie vécue par le prolétariat du monde entier. Il y a, dans leurs yeux moribonds, d’humbles excuses et aussi, bien souvent, une quête désespérée de réconfort qui se perd dans le néant, tout comme bientôt se perdra leur corps dans l’immensité du mystère qui nous entoure; jusqu’à quand durera cet ordre des choses fondé sur un absurde esprit de caste, il n’est pas en mon pouvoir d’y répondre. Mais l’heure a sonné pour les gouvernements de consacrer moins de temps à faire l’éloge des bienfaits de leur régime, et plus d’argent, beaucoup plus d’argent, à financier des œuvres d’utilité sociale »











Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha